J'ai testé le Low Poo

30.7.17

https://jarrete-demain.blogspot.com/2017/07/jai-teste-le-low-poo.html


Il y a quelques années, je m'étais intéressée de prés au No Poo notamment grâce à l'excellent article de la très célèbre Antigone XXI.

A l'époque (oui cet article date de février 2014 !), je n'avais pas vraiment conscience que les shampoings Parce que je le vaux bien et Jean Yves Daniel que j'utilisais presque quotidiennement faisaient plus de mal que de bien à mes cheveux et je n'ai donc jamais réussi à franchir le cap du No Poo. 

C'est après avoir lu le livre de Béa Johnson et celui de la Famille Presque Zéro déchet que j'ai commencé à fabriquer et à tester quelques produits dont le shampoing maison. Grâce à lui, j'ai réussi à passer de 4 à 2 shampoings par semaine et depuis 1 mois, je teste le Low Poo, soit 1 shampoing par semaine.

Voici ma petite routine Low Poo, donc :

  • Lundi : Je me lave les cheveux (enfin, le cuir chevelu car il est totalement inutile de laver le reste de ta chevelure, sache-le) puis j'utilise un aprés-shampoing à base de vinaigre de cidre et d'eau. Je te vois venir petit Padawan, tu vas me dire que le vinaigre ça ne sent pas très bon ?! Que nenni ! Le vinaigre ne laisse aucune odeur une fois le poil rincé et séché et il permet de réguler les cheveux gras et secs (et accessoirement, il élimine les pellicules mais je n'ai pas ce problème) 
 
  • Mardi : Rien à signaler, mes cheveux n'ont pas bougé et le volume est intact.
 
  • Mercredi : Toujours rien à signaler si ce n'est une perte de volume mais je m'en remets vite !

  • Jeudi : Ca se corse ! J'utilise donc un peu de shampoing sec pour élimer le sébum et redonner du volume à ma crinière de Raiponce !

  • Vendredi : Tout est OK grâce au traitement de la veille.
 
  • Samedi et dimanche : Bon si Patrick Bruel insiste pour que je sois présente à son avant-première, je fais l'effort de refaire un shampoing sec mais en général j'attache mes cheveux.

Je termine mon premier mois de test du Low Poo et même si cette semaine, le vent et la pluie ne m'ont pas rendu la tâche capillaire facile, je suis plus que convaincue par cette technique. 
Et je suis certaine qu'avec le temps, mes cheveux deviendront de moins en moins dépendants du shampoing.

Prochaine étape : ne pas laver mes cheveux durant nos vacances en Espagne (soit une dizaine de jours... même pas peur !)

Et toi, tentée ou déjà adepte du Low Poo ?

4 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas ce concept de "Low poo".
    Pour les cheveux ça dépend de beaucoup de choses. Là je ne les ai pas lavé depuis mercredi soir, avec une séance de sport jeudi matin, et ils ne graissent toujours pas. Plus ils sont longs, moins ils ont besoin d'être lavés ( mais ça dépend aussi parfois du niveau de stress, de la pollution etc etc ...)
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis tout à fait d'accord avec toi. Certaines semaines sont plus difficiles que d'autres. Il ne faut rien s'imposer et les laver en fonction de leur état. Merci de ton passage par ici !

      Supprimer
  2. Bonjour,
    C'est un article sympa qui me fait découvrir le low poo que je pratique depuis quelques années sans le savoir ^^
    Même si je n'utilise pas de savon fait maison, je peux dire au bout de 4 ans à peu près que mes cheveux s'abime moins vite et avec l'habitude de graisse moins vite aussi.
    Et je fais des économies en shampoing aussi.
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi et bravo ! (le Low Poo, c'est la vie ;-))

      Supprimer